23 septembre 2015 | Retour à revue de presse »

Évreux – Le réseau « 100 chances-100 emplois » aide les jeunes sur le chemin de l’emploi

image_content_general_19371291_20150914230527
Insertion. Avec le réseau « 100 chances – 100 emplois », des jeunes d’Évreux sont pris en charge par un réseau d’entreprises.

 
«On m’a dit que j’étais trop humble et qu’il fallait que je me mette plus en avant », explique Asta Dramé, 24 ans. Ancienne championne d’athlétisme de niveau international, cette jeune femme a pourtant de sérieux atouts à faire valoir. Récemment, elle a passé, avec 11 autres jeunes de 18 à 26 ans, une première série d’entretiens d’embauche. Mais pour de faux, dans le cadre de la nouvelle session « 100 chances – 100 emplois », organisée par la Maison de l’emploi et de l’entreprise du bassin d’Évreux (MD3E).

 

« Des avis de professionnels »

Ce dispositif existe depuis trois ans à Évreux et a déjà permis à 96 jeunes de bénéficier de conseils et de soutien pour décrocher un emploi. Le taux d’accès à un travail ou à une formation s’élève à 61,5 %.

 

Les objectifs sont de répondre aux besoins économiques locaux tout en puisant dans les ressources du territoire et d’encourager l’égalité des chances.

 

« Les candidats sont repérés par Pôle emploi, le service jeunesse de la Ville, la mission locale ou encore les associations de quartier et les clubs sportifs », explique Caroline Coget-Coureux, chargée de mission à la MD3E. Ils sont ensuite pris en charge pendant cinq jours, durant lesquels ils sont amenés à simuler des entretiens avec des chefs d’entreprise, à affiner leur projet professionnel et à travailler leur CV et leur présentation.

 

« Les prérequis sont la motivation, le projet et la maîtrise des codes sociaux », indique Jacques Furon, président de SOS Intérim et partenaire de l’opération, en insistant sur ce dernier point : « Il faut savoir respecter le règlement intérieur de l’entreprise, le contrat de travail et les horaires. »

 

Asta Dramé, qui cherche un emploi d’éducatrice sportive, se dit déjà satisfaite : « J’ai eu des avis de professionnels de secteurs divers, comme la banque ou l’industrie. » L’occasion aussi d’enrichir son carnet d’adresses.

0 jeunes intégrés depuis 2004

0 jeunes sortis à l'emploi durable

0 jeunes en accompagnement

0 villes

0 entreprises