Origine et finalités

Origines

L’initiative 100 Chances 100 Emplois trouve son origine en 2004 lorsque Jean Louis Borloo, Ministre des Affaires Sociales, rencontre Henri Lachmann, P.D.G. du groupe Schneider Electric.

« Que peuvent faire les entreprises pour aider les jeunes des Zones Urbaines Sensibles à accéder à l’emploi ? »

En 2004, les jeunes adultes résidant dans les ZUS connaissent un taux de chômage deux fois supérieur à la moyenne nationale.

Suite à cette rencontre, Schneider Electric crée le processus 100 Chances 100 Emplois, qui sera expérimenté avec succès en septembre 2004 à Chalon sur Saône.

Un programme ambitieux

L’ambition de 100 Chances 100 Emplois est d’atteindre le meilleur niveau d’efficacité (mesuré en nombre d’accès à l’emploi ou à des formations qualifiantes) en proposant un processus simple et donc compréhensible afin que chaque acteur apporte sa plus grande valeur ajoutée.

Ceci passe par quatre actes majeurs :
– Assembler acteurs publics, acteurs de l’emploi et entreprises dans une démarche commune d’insertion,
– Accompagner le jeune adulte (18-30 ans) jusqu’à l’emploi durable,
– Lutter contre la discrimination,
– Fédérer les acteurs autour d’un parcours individualisé.

Un objectif économique et sociétal

L’objectif économique et sociétal que vise la dynamique 100 Chances 100 Emplois peut se résumer selon ces trois idées fortes :
– Répondre à des besoins économiques locaux en repérant des potentiels dans les ZUS.
– Promouvoir l’égalité des chances par un parcours personnalisé d’insertion professionnelle.
– S’appuyer sur un partenariat durable entre les acteurs économiques, les acteurs de l’emploi, les responsables associatifs, les services de l’état, les collectivités locales, animé par une entreprise pilote.

Un processus en trois étapes

1- Multi-repérage des candidats

– Missions locales
– Pôle Emploi
– Associations de terrain

2 – Mobilisation et sélection

Une semaine de travail encadré par une structure spécialisée :
– Rencontre avec des cadres d’entreprises
– Simulation d’entretien
– Accompagnement dans la formalisation d’un projet professionnel

3 – Parcours insertion professionnelle

– Entretien avec des chefs d’entreprises
– Parrainage
– Evaluation en milieu de travail
– Intérim
– Stage de courte durée

L’objectif au terme de cette étape étant l’obtention de CDI, CDD et Intérim supérieurs à 6 mois ou l’obtention d’une formation qualifiante.

0 jeunes intégrés depuis 2004

0 jeunes sortis à l'emploi durable

0 jeunes en accompagnement

0 villes

0 entreprises